ICAF en BTS ESF : exemple, méthodologie et plan

Vous trouverez un exemple complet d’une ICAF présentée en BTS ESF par une étudiante que j’ai aidée et qui a obtenu 14/20. Cet écrit vous permettra d’évaluer la méthodologie  et le plan de cette épreuve à travers un cas concret. 

D’autres articles susceptibles de vous intéresser : 


Exemple d’ISIC en DECESF au rapport de stage
Exemple d’un ASI
Méthodologie du mémoire DECESF
Exemple d’une note d’analyse des relations partenariales (DC4)

AIDE À L’ÉCRITURE DE L’ICAF : COACHING POUR LES CESF 

Si vous recherchez une aide à la rédaction d’un dossier en BTS ESF ou DECESF ou si vous avez besoin d’une correction et d’une relecture de vos écrits n’hésitez pas à me contacter

Correction, relecture et réécriture des dossiers ICAF au BTS ESF
Correction, relecture et réécriture des dossiers ICAF au BTS ESF

Exemple d’ICAF en BTS ESF relative à la précarité énergétique réalisée dans un chantier d’insertion


Mon stage de deuxième année en BTS ESF s’est déroulé durant 6 semaines au sein du chantier d’insertion X  auprès d’une Conseillère en ESF. Au-delà des accompagnements individuels j’ai pu m’initier à la méthodologie de projet en mettant en place une action collective relative à la précarité énergétique et aux économies d’énergie.  De nos jours, la précarité énergétique est un sujet d’actualité qui concerne beaucoup de ménages et qui a des conséquences importantes sur la vie quotidienne de la personne (financières, matérielles, sociales, santés, sécurités et environnementales). Le but serait d’éviter une précarité énergétique entraînant d’autres difficultés sociales.
« Est en précarité énergétique au titre de la présente loi, une personne qui éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat »
 Loi Besson du 31 mai 1990.


Les ateliers et chantiers d’insertion (ACI) relèvent de l’insertion par l’activité économique (IAE). «L’insertion par l’activité économique a pour objet de permettre à des personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières de bénéficier de contrats de travail en vue de faciliter leur insertion sociale et professionnelle.» On parle donc de réinsérer les salariés par le biais du travail. De plus, les ACI permettent aux salariés d’apprendre ou de réapprendre le travail en équipe, l’investissement dans un cadre d’entreprise, la régularité de l’emploi (contrainte liée aux horaires de travail, respect d’un règlement intérieur…etc.).


Dans un premier temps, je vous ferai une présentation de la structure, son équipe et ses partenaires. Puis dans un second temps, je vous exposerai mon projet réalisé au cours de ce stage, suivi de son évaluation.


1. Contexte institutionnel de l’ICAF : le chantier d’insertion


1.1 Présentation de la structure


                     

 1.1.1. Historique : Le mouvement Emmaüs 


Le mouvement Emmaüs prend racine en 1949 par le travail de L’Abbé Pierre et de ses compagnons. Son travail consistait en une lutte contre l’habitat indigne, l’accès au logement par des méthodes caritatives et la pression sur les pouvoirs publics.En 1953, la naissance du Mouvement Emmaüs débute en se fixant pour but agir pour que chaque homme, chaque citoyen, chaque nation, puisse vivre, s’affirmer et s’accomplir dans les échanges et le partage, ainsi que dans une égale dignité.En 1954, dans un contexte de pénurie de logement, l’Abbé Pierre lance un appel d’aide où il déclenche ce qu’on appelle « l’insurrection de la bonté ».Emmaüs France est composé de trois branches : La branche communautaire, La branche action sociale et logement, La branche économique solidaire et insertion.


1.1.2.  Cadre administratif, juridique et financier du chantier d’insertion


Emmaüs Centre Alsace est une association de droit local (Loi 1908 Alsace-lorraine). L’Etikette dépend administrativement et juridiquement d’Emmaüs Centre-Alsace. Le Conseil d’administration est donc le même.Financièrement, son fonctionnement est indépendant. Trois instances participent au financement des frais : La Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi apporte un financement par le Fond de Solidarité Européen (FSE). Le Conseil Général et la Région viennent eux aussi soutenir la structure par une participation pour les frais de fonctionnement. Emmaüs Scherwiller finance également une partie des frais de fonctionnement et des salariés embauchés (équipe encadrante du chantier). De plus, L’Aide Sociale au Poste est une prestation garantissant le revenu des salariés en insertion.

 

1.1.3.   Rôle, missions et travail des femmes au sein du chantier d’insertion


Le chantier d’insertion Etikette se situe dans la branche économie solidaire et insertion d’Emmaüs. En 2006, la communauté Centre Alsace crée au sein de ses locaux, son propre chantier d’insertion. Il partage et intègre les valeurs de la communauté, soit le soutien, le partage, l’accompagnement par le travail pour « se remettre debout » et offre une mixité sociale. Par manque de place et de visibilité sur l’ensemble du territoire Centre-Alsace, le chantier se délocalise en 2011 au centre-ville de Sélestat. Les activités du chantier sont : le tri, la revalorisation et la vente de vêtements, de linge de maison et de maroquinerie. Le textile est ramassé et récolté par la communauté d’Emmaüs (déchetteries) et par l’apport volontaire.Le chantier d’insertion a pour but de proposer une activité d’utilité sociale et un accompagnement adapté à chaque situation. C’est un tremplin qui permet aux salariés, d’envisager une situation professionnelle par le biais d’un projet personnalisé. La situation professionnelle concerne l’accès direct à l’emploi, ou la formation qualifiante.


1.1.4.  Public issu du chantier d’insertion


Les personnes travaillant dans ce chantier d’insertion sont des individus tous éloignés de l’emploi du fait de leurs problématiques sociales.26 personnes sont à ce jour engagées en CDD (CUI ou Emploi d’Avenir), soit 26 femmes.Ce public spécifique présente des difficultés et problématiques psycho-sociales importantes : absence d’estime de soi, manque d’assurance, retrouver le besoin de reconnaissance, d’avoir une existante affirmée dans la société, de s’insérer/se réinsérer professionnellement puis socialement, nécessité de rentrer dans la vie active, de trouver une formation ou un emploi stable, rompre l’isolement, recréer du lien social, échanger sur ses difficultés.


1.1.5. Accompagnement des femmes en insertion sociale, professionnelle et technique.


L’accompagnement des salariés en insertion est réalisé par l’équipe encadrante composée : d’une encadrante technique (CESF) et d’une accompagnatrice socioprofessionnelle. Le salarié établit avec l’accompagnatrice socioprofessionnelle, un projet personnalisé (curatif et préventif) prenant en compte l’aspect professionnel et social.   Ils mèneront ensemble des recherches visant à concrétiser ce projet. De plus, il y a possibilité d’activer des actions collectives liées au budget, à la santé, à la gestion des documents administratifs, et à l’accès au droit. Les ateliers mis en place ont à la fois un but technique et social, tout ceci dans l’objectif d’assurer un suivi socioprofessionnel. L’encadrante technique s’assure des compétences acquises par le salarié, son adaptation aux règles de vie en communauté (respect des heures de travail, des habitudes de travail etc…) et aux conditions de travail. Tout ceci dans l’objectif de permettre aux femmes de conserver un emploi. 


2. Analyse du besoin 

     2.1.  Phase d’observation


 
Suite à des discussions formelles et informelles entre le groupe et avec les professionnels, la problématique de la compréhension des factures d’énergie a été régulièrement évoquée. En effet, ces femmes souvent seules avec enfants, sont confrontées à des difficultés budgétaires notamment celles en lien avec les factures énergétiques. Elles l’expriment d’ailleurs de façon récurrente lors des entretiens d’aide. A partir de ces constats initiaux je me suis interrogée quant à la façon de permettre à ce public de pouvoir être soutenu dans la compréhension de leurs factures d’énergie et surtout à titre préventif de pouvoir mettre en place des méthodes permettant de réduire ou d’utiliser de façon plus adaptée sa consommation. Ces constats de départ sont à l’origine de mon projet, toutefois, afin de valider sa cohérence et son adaptabilité j’ai souhaité évaluer l’intérêt de sa mise place au sein de la structure.


 2.2. Phase de validation du besoin : Élaboration d’un outil d’investigation


Afin de vérifier mon observation, il parait primordial d’évaluer les attentes, les connaissances et les difficultés du public concernant  le domaine de l’énergie. En parallèle avec la compréhension des factures, il sera notamment abordé les éco-gestes praticables dans le logement. Ceux-ci auront un impact positif sur la consommation énergétique.
Un questionnaire a été distribué lors d’une réunion d’équipe.
Les types de questions étaient orientées vers : -Questions fermées : pour restreindre le choix de réponse et limiter le temps du remplissage du questionnaire (ex : Avez-vous des difficultés à lire vos factures d’énergie ? Oui ou Non ).-Questions à choix multiples afin d’avoir des précisions sur certains thèmes qui me paraissent primordiaux. (ex :Combien de personnes résident dans votre logement? 1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 et plus. ) Ce dernier a été rempli seul par le public étant en capacité de le faire. Pour les personnes ayant des difficultés de compréhension, les questions ont été reprises avec elles. Suite au dépouillement, il en ressort que : – 13 personnes sur 26 déclarent avoir des difficultés liées à la compréhension des factures d’énergie.- 17 personnes sur 26 estiment connaître des stratégies permettant de réduire leur consommation d’énergie.- 5 personnes sur 17 déclarent les mettre en œuvres.- 23 personnes sur 26 souhaitent avoir davantage d’informations et de conseils pour économiser l’énergie.


3.Description du projet ICAF


 

3.1. Finalité du projet ICAF 

  La finalité sera la suivante : permettre aux personnes d’utiliser des gestes favorisant la diminution de leur consommation d’énergie afin de réduire, à terme, leur facture d’énergie.


3.2. But de l’action ICAF


Le but de l’action est de permettre au public d’être plus autonome face à leur consommation énergétique. 


3.3. Objectifs généraux du projet ICAF


– Favoriser la compréhension du public face à la consommation énergétique.- Sensibiliser aux économies d’énergies.


3.4. Objectifs opérationnels du projet 


– Permettre aux personnes de mieux comprendre leur abonnement d’énergie et leurs factures.- Informer sur les aides financières possibles dans un cas éventuel de difficultés budgétaires (impayés de factures).- Informer sur les dispositifs existants permettant d’évaluer la consommation énergétique du ménage.- Informer sur les éco-gestes praticables dans le logement.- Informer sur les dispositifs existant permettant d’évaluer la consommation énergétique du ménage par la mise en place d’équipements favorisant les économies d’énergies.


3.5. Moyen sollicité pour le projet 


3.5.1. Moyen humain 


Tout au long du projet, j’ai pu bénéficier des avis et conseils de l’ensemble de l’équipe professionnelle (CESF ET ASP) De plus, j’ai sollicité le public du chantier d’insertion dans le but de mon projet.


r

3.5.2. Moyen matériel et financier


Pour mener à bien mon projet, la salle de réunion a été mise à ma disposition. Un rétroprojecteur et un ordinateur étaient notamment à mon service. De plus, pour l’aspect de convivialité, une collation a été préparée. ( Annexe 5 « chiffrage du coût de l’action »).


4. Réalisation du projet


4.1. Phase préparatoire de l’ICAF


Lors d’un échange avec mon référent de stage, nous avons fait un point sur le déroulement de mon action. En effet, il s’agissait de répondre aux questions suivantes : -Quel support de communication serait le mieux adapté ? Comment faire participer la totalité des salariées sans empiéter sur leurs temps de travail ? Après avoir envisagé toutes les solutions, les éléments de réponse sont les suivants :-Opter pour un support visuel afin de les rendre plus attentifs et leur permettre une meilleure compréhension.- Réaliser deux groupes afin de s’adapter à leurs horaires de travail.Lors de cet échange, nous avons également déterminé le moyen utilisé pour sensibiliser le public sur le thème choisi et les conditions de réalisation. J’ai opté pour une réunion d’information afin qu’on puisse échanger sur ce thème.  

La réunion portera sur deux parties : l’une concernera la consommation énergétique (abonnements, factures, compteur et aides financières). L’autre portera sur les différents éco-gestes qui existent et qui permettent d’utiliser sa consommation de façon économique. Enfin, il est prévu en fin de réunion un temps d’échange avec le public durant lequel les personnes pourront évoquer leurs habitudes de consommation, expliquer les gestes qu’elles utilisent et les informations retenues.Suite à cela, il me paraissait nécessaire de m’informer sur les éventuelles actions relatives aux économies d’énergie mises en place dans la commune.

 En effet, il s’agissait de cibler les partenaires pouvant concourir à l’élaboration de ce projet. Le but était en effet, de pouvoir les associer à cette démarche d’intérêt collectif afin d’apporter des réponses plus fines et des réponses ciblées au public.En conséquence j’ai pris contact avec différents partenaires mettant en place des actions similaires et il s’avère que des professionnels du Conseil départemental et du Centre Communal d’Action Sociale ont répondu favorablement à ma demande.  L’étape suivante a concerné les recherches documentaires et la rédaction de mes supports visuels et théoriques. Pour compléter mes informations, un rendez-vous au CCAS avec une conseillère en Économie Sociale Familiale m’a été accordé dans le but de l’informer sur mon action collective et ainsi pouvoir compléter mes recherches. En effet cette dernière organise régulièrement des actions collectives portant sur les économies d’énergies. En parallèle de ces actions, un projet d’appartement pédagogique avec pour objectif principal la diffusion d’information favorisant la diminution de la consommation énergétique a été mise en place par la commune. 

Par ailleurs et afin d’obtenir davantage d’éléments de compréhension du sujet, j’ai pris contact avec le conseil général qui a impulsé la mise en place d’un dispositif de lutte contre la précarité énergétique. Après avoir demandé des informations complémentaires, des dépliants explicatifs sont envoyés au sein du chantier d’insertion à l’attention du public. Ils seront distribués lors de la réunion d’information et viendront également compléter les informations données.Tous mes supports ont été validés par l’équipe éducative. Aux vues des arguments donnés en amont, un Power Point sera mon support lors de la réunion. J’ai également élaboré un livret à destination du public comprenant tous les points abordés. Il sera distribué à la fin de mon intervention. L’annonce de mon action se déroule lors d’une réunion composée de l’équipe éducative et de l’ensemble des salariées du chantier d’insertion.


4.2. Déroulement des actions


Au sein du chantier d’insertion, l’équipe est composée de 26 femmes ayant des contrats à temps partiels. Dans l’objectif de faire participer la totalité des salariées à ma réunion d’information, il m’a fallu m’organiser suivant leurs présences. Il s’agissait de réaliser mon action deux fois durant la semaine : Lundi 24 février 2014  pour la première équipe et le Jeudi 27 février 2014  pour la seconde équipe. Chaque groupe est composé de 13 salariées. Les dates ont été préalablement définies avec l’équipe éducative. Les jours ont été choisis en fonction de la fermeture de la boutique. 


4.2.1. Réunion d’information


La première étape consiste à accueillir le public. Avant de commencer la réunion, une collation est proposée puis je rappelle au public l’objectif de la réunion et son déroulement. Elle se déroule en deux parties distinctes. Le but est de pouvoir répondre aux questions de chacune en séparant la consommation du comportement énergétique. En effet cela permet de faire la distinction entre ces deux termes et ainsi pouvoir les lier. La réunion débute par des informations concernant la consommation énergétique. Cette dernière regroupe les différents abonnements d’électricité, la lecture d’une facture d’énergie , des compteurs d’électricité et pour finir les aides financières existantes. Pendant la présentation, des questions ainsi que des remarques ont été entendu. En effet, il s’agissait pour moi de pouvoir répondre au besoin du public tout en étant spectatrice des liens qui se créent. En prenant contact avec le CD, j’ai pu faire bénéficier le public d’un dispositif d’aide relatif à la précarité énergétique intitulé « Service Local d’Intervention pour la Maîtrise de l’Énergie » , en leur faisant remplir les documents d’inscriptions en fin de réunion. C’est ainsi qu’ils pourront bénéficier d’avantage de conseil en complément de ma réunion d’information.


4.2.2. Visite de  l’appartement pédagogique


La lutte contre la précarité ne cesse d’évoluer notamment par la mise en place de projet à disposition des ménages. C’est le cas à la ville V où le CCAS  à l’aide de plusieurs partenaires, a mis en place un projet d’ appartement pédagogique. L’objectif de cet appartement témoin est de sensibiliser les ménages aux économies d’énergie et à la maîtrise de leur budget.  Une visite avec le public de la structure est prévue le 28 Avril 2014. 

4.3 Évaluation du projet


L’évaluation de mon projet est très importante. Elle m’a permis de mesurer l’impact de mon action, son efficacité, la manière dont elle a été conduite afin d’en assurer le suivi ou de le recadrer. La TESF doit pouvoir se remettre en question pour évaluer la qualité de son travail de façon impartiale.


4.3.1. Outils d’évaluation de l’ICAF


L’outil utilisé pour l’évaluation était un questionnaire de satisfaction ( Annexe 2 ). Il a été distribué à la fin de la réunion. Il s’agissait à ce moment précis d’évaluer mon action à court terme. Au vu du dépouillement il en ressort que la totalité du public a trouvé le thème de la réunion très enrichissant, les supports utilisés et remis en fin de réunion ont été jugés adéquats et utile selon les participants. J’ai pu constater que le public est désireux d’information et enthousiasme quant au fait de la continuité du projet, notamment concernant la visite de l’appartement pédagogique. Néanmoins, concernant le temps accordé à la réunion, il a été jugé trop court selon plus de la moitié du public. 

A moyen terme, des entretiens téléphoniques seront organisés pour évaluer mon action. En effet, des inscriptions ont été faites pour bénéficier du dispositif . Il s’agira pour moi d’évaluer la suite de l’action et connaître ainsi le positionnement du public face à ce dispositif. 6 salariées sur 26 ont souhaité bénéficier de l’intervention  à leur domicile. ( Annexe 3 et 3bis)A long terme, l’évaluation se fera lors de la visite de l’appartement pédagogique à la ville X. Des thèmes liés au logement, notamment sur les économies d’énergies seront abordées. Je pourrais suite à une observation active et à l’aide d’une grille d’observation, évaluer si le public est demandeur de davantage d’information et de conseil notamment concernant les éco-gestes dans le logement. De plus il s’agira pour moi d’évaluer si les informations complémentaires apportées par l’ensemble des professionnels auront permis au public d’atteindre les objectifs de mon action collective. ( Annexe 6 )


4.3.2. Les limites du projet ICAF


Dans la réalisation de ce projet, il a été constaté différents freins et en particuliers des freins humains. En effet, ces derniers concernent le groupe en lui-même. Les personnes ayant assisté à cette action collective avaient différentes personnalités. Certaines étaient particulièrement pudiques et réservées tandis que d’autres étaient davantage dans l’échange et la participation orale active. Mon rôle, lors de ces interactions a été de favoriser la prise de parole chez les personnes plus craintives tout en tempérant les personnalités plus présentes afin que chacun puisse apporter sa contribution.


5. Conclusion de l’ICAF


En définitive, la mise en place de cette action collective à visée informative a été bénéfique pour plusieurs raisons. Tout d’abord et du point de vue du public, il a été mis en évidence une satisfaction à l’idée d’assister à ce projet et de comprendre davantage les éléments inhérents à la précarité énergétique et surtout les gestes favorisant la réduction de sa consommation. En effet, des personnes ont exprimé le fait d’avoir appris des gestes utiles qu’elles mettent d’ailleurs en œuvre. Aussi, cette réunion a permis des échanges et une entraide mutuelle entre les personnes présentes puisque certaines ont pu se transmettre des stratégies de consommation ou tout d’autre tout simplement discuter ce qui renforce le lien social entre le public. Concernant la structure, cette approche collective de la problématique énergétique a impulsé la volonté de mettre en place d’autres actions de ce type sur d’autres thématiques. Enfin et me concernant, intervenir dans un cadre collectif m’a permis de développer certaines compétences telles que la prise de parole en public, la recherche documentaire ou encore le développement du partenariat. Je suis consciente qu’en tant que future conseillère en ESF je serai amenée à intervenir de façon constante avec les partenaires du territoire.  Par ailleurs, ayant la volonté de poursuivre vers une année préparant au diplôme d’État (DE) de CESF j’aurai à mettre en place une Intervention Sociale d’Intérêt Collectif (ISIC) et ce projet mis en place représente une véritable initiation au travail social de groupe que j’aurais à développer en vue de l’obtention du DECESF


AIDE À LA RÉDACTION, CORRECTION ET RELECTURE DE L’ICAF EN BTS ESF

J’espère que cet exemple a pu vous aider à mieux appréhender cette méthodologie d’intervention qu’est l‘ICAF si vous souhaitez être soutenu dans la rédaction, la reformulation ou que vous avez besoin d’une relecture de votre écrit n’hésitez pas à me contacter. 

20 réponses à “ICAF en BTS ESF : exemple, méthodologie et plan”

  1. Bonjour merci beaucoup pour cette méthodologie ça va m’aider l’année prochaine parcontre les annexes possible de les voir merci

  2. bonjour, je suis en 2e année BTS ESF et actuellement en stage. et entrain de realiser le projet pour l’ICAF et j’aimerais savoir si c’est possible de voir les annexes

  3. Bonjour, merci beaucoup cela m’a beaucoup aidé pour la construction de mon ICAF, or, le notre est censé faire 10 pages, est-ce possible d’en faire moins sans se faire sanctionner ?

  4. bonjour je suis étudiante en BTS ESF actuellement en stage je n’ai aucune idée de projet car dans ma structure il n’y a pas réellement de besoins vous pouvez m’aider

  5. Bonjour, je suis actuellement en train d’écrire mon ICAF. Votre méthodologie m’a beaucoup aidé dans cette rédaction. Serait il possible de voir les annexes SVP ? Merci 🙂

    • Bonjour

      Je vous remercie

      Bien-sûr je vous invite à revenir vers moi par mail pour échanger sur vos difficultés

      Bien cordialement

  6. Bonjour, je suis actuellement en Bts ESF je viens de finir mon stage et je suis sur la rédaction de mon rapport de stage. Pourriez vous m’aider en corrigeant mon rapport de stage svp ?

  7. Bonjour, je suis actuellement en deuxième année de BTS, et j’aurais souhaité savoir si vous pouviez m’aider dans la rédaction de mon ICAF car je suis totalement perdue, merci beaucoup

  8. Bonjour, je suis actuellement en train de finaliser mon ICAF mais j’aurais besoin de quelques conseils, si vous avez éventuellement un peu de temps pour répondre à quelques questions ce serait super.

    Par exemple dans votre ICAF vous dites que vous êtes en stage alors que pour ma part on m’a dit qu’il ne fallait pas citer si nous étions stagiaire ou alternant.

    Je vous remercie par avance 🙂

  9. Bonjour, je suis en train de finaliser mon ICAF et je suis en difficulté dans la rédaction de mon tableau représentant le budget de l’action. Serait-il possible de voir l’annexe qui concerne le chiffrage du coût de l’action svp ?

    Je vous en remercie par avance !

  10. Bonjour, je suis en deuxième année et je suis en train de finaliser mon ICAF (avec un peu de difficultés je dois dire), pourriez vous m’apporter une lecture si vous en avez le temps ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Ces articles peuvent également vous intéresser