Politiques sociales : le positionnement de l’assistant social à la question 3 du DC4 (méthodologie)

MÉTHODOLOGIE DC4 – MISSIONS DE L’ASSISTANT SOCIAL (QUESTION 3)

Vous trouverez ici toutes les spécificités relatives au lieu d’exercice professionnel des assistants sociaux afin de vous permettre de mieux réussir votre épreuve de DC4 en comprenant les enjeux de chaque terrain d’intervention. Bon courage !
Si vous avez besoin de soutien dans la rédaction de vos écrits (mémoire, DPP, situation sociale individuelle, collective, diagnostic social et territorial) ou dans la préparation des oraux n’hésitez pas à me contacter pour bénéficier de mes services d’aide à la correction et à la rédaction. 


Articles utiles pour les étudiants assistants sociaux


La liste de toutes les fiches de politiques sociales 
Un exemple d’Accompagnement Social Individuel (ASI)
La méthodologie ISIC
Soutenance de l’oral mémoire 

Le positionnement professionnel de l’assistant social (méthodologie): 

DC4 : le positionnement de l’assistant social

Consignes DEASS :

Présentez le cadre d’intervention et vos missions

Se mettre en situation professionnelle dans un contexte institutionnel particulier et montrer nos connaissances de la politique sociale et notre implication en tant que professionnel dans les dynamiques partenariales, institutionnelles et interinstitutionnelles (Qu’est-ce qui peut être fait avec cette loi sur le terrain ? Faire le lien avec la  question 2 et 3) :

-Montrez la mise en actes de partenariats internes, externes sur le territoire d’intervention (diagnostic partagé de territoire, cad avec d’autres partenaires, coproduction d’un projet, évaluation conjointe…).-Expliquer le choix des différents modes d’intervention : éléments de réponse pouvant se référer à des actions de recensement des besoins au travers d’interventions individuelles, de liaison avec d’autres professionnels de l’institution d’appartenance, d’identification des partenaires, de réunions techniques permettant de négocier avec certains partenaires, d’animation de réunions inter institutionnelles, de construction d’actions collectives, de modalités de participation des habitants…

-Montez votre capacité à ne pas limiter l’intervention de l’assistant social à la gestion d’un dispositif et à l’orientation vers d’autres structures. Sans oublier de témoigner de l’éthique professionnelle (secret professionnel, usager-acteur…). On peut aussi faire référence à la loi de 2002.

CONSIGNES GÉNÉRALES RELATIVES AU POSITIONNEMENT DE L’ASSISTANT SOCIAL :

– Les missions et rôle de l’assistant social-

Préciser le  lieu si on place l’assistant social dans un milieu spécifique – le travail d’équipe à resituer : « je travail en équipe avec telle ou telle personne… »

– Dans quel cadre on reçoit l’usager : « je reçois les usagers dans ce contexte »- Nos interventions possibles : « à travers ces interventions, je me rends compte que les usagers ont telles problématiques… »

– Parler du partenariat, le travail avec les acteurs de la ville

– Préciser comment on échange avec les partenaires dans l’intérêt des personnes

– Si on resitue la délinquance, se situer dans le partage de l’info- Ne pas développer des ISIC

– Montrer comment on inclut les usagers dans les projets : participation effective.

MOTS CLÉS OU ÉLÉMENTS À FAIRE APPARAÎTRE

DANS LA QUESTION 3 DU DC4 :

– les missions de l’assistant social sur un territoire donné.

– dans une dynamique partenariale territorialisée en mettant en œuvre un travail de réseau avec les acteurs du territoire.

– Dans le respect de l’éthique et de la déontologie, des droits des usagers et du secret professionnel.

– Procéder à l’évaluation sociale, permettant un diagnostic réalisé au cours d’entretiens individuels sur la situation globale de la personne, avec sa collaboration

.- les actions plus spécifiques possibles dans le cadre de la loi et des dispositifs mis en place (exemple pour l’accès aux soins, l’implication de l’assistant social dans les projets ateliers santé ville. Informations à rechercher dans les documents fournis.

SECTEURS D’INTERVENTION DE L’ASSISTANT SOCIAL DANS LE CADRE DES POLITIQUES SOCIALES

Assistant social dans un conseil départemental :

Assistante de service social au sein d’un établissement départemental d’action sociale, mes missions sont l’accueil et l’accompagnement social, la lutte contre les exclusions, la prévention et protection des mineurs et majeurs vulnérables. J’exerce ces missions en centrant mon action soit sur l’individu soit sur la famille.Mon intervention s’inscrit sur un territoire donné. Dans le cadre de la loi X (citer la loi du sujet), mon action doit s’inscrire dans une dynamique partenariale territorialisée. Il s’agit donc pour moi de mettre en œuvre un travail de réseau avec les acteurs du territoire pour mener un accompagnement qui mobilise l’environnement de proximité des personnes.Dans le respect de l’éthique et de la déontologie, des droits des usagers et du secret professionnel, j’utiliserai les méthodes et techniques propres à ma profession.


Le ramener au sujet selon la situation. Par exemple, « notamment en ce qui concerne l’état de santé des personnes accompagnées » pour un sujet sur la santé ; « notamment en ce qui concerne la situation irrégulière de la personne » dans le cadre des lois sur les droits des étrangers ».
En raison de mes missions je dois inscrire les personnes sur le territoire d’intervention en matière d’accès aux droits, et procéder à l’évaluation sociale, permettant un diagnostic qui s’inscrit soit dans une aide ponctuelle, soit dans un suivi social auprès de la personne ou de la famille. Cette analyse se fait au cours d’entretiens individuels sur la situation globale de la personne, avec sa collaboration, pour proposer un projet en fonction de sa situation et de ses besoins.Parler du rôle spécifique de l’assistant social en lien avec la loi concernée et les documents fournis. Exemple pour une action en matière de prévention et d’accès aux soins des personnes : « la loi d’orientation relative à la lutte contre les exclusions donne un rôle majeur aux PASS dans l’accompagnement des femmes démunies à la recherche de prévention en matière de contraception ou d’interruption volontaire de grossesse ou d’accueil pour leur enfants. Le projet de ces femmes devra donc s’inscrire dans une dynamique partenariale territorialisée en mobilisant les acteurs compétents dans le domaine de la famille. »


Exemple pour une action en matière de décrochage et réussite scolaire des élèves : « la loi et ses classes relais ».Finalement, mon action en matière de prévention et d’accès au soin des personnes et famille sur mon territoire d’intervention doit se mettre en œuvre dans une approche de proximité dans un contexte où les personnes les plus fragilisées ont des difficultés à s’inscrire dans le système de santé. Mon intervention doit se situer dans cette réalité sociale.

Assistant social à l’Education Nationale :

Assistant de service social  au sein d’un service d’action sociale en faveur des élèves au sein de l’Education Nationale, j’interviens au sein des établissements du second degré (collèges, lycées d’enseignement professionnel,  lycées d’enseignement général et technologique, lycées d’enseignement adapté (LEA).J’exerce un rôle de médiateur, par mes missions de conseil de l’institution et de tous les élèves. Aussi mon rôle se situe à deux niveaux :

•Auprès de l’élève et de sa famille, mes missions sont le conseil et l’accompagnement social des jeunes dans sa vie personnelle, scolaire et environnementale. Amis aussi la protection des mineurs en danger ou susceptibles de l’être, la prévention de la délinquance, l’intégration en milieu scolaire des jeunes handicapés, l’animation ou la participation à des actions de préventions globale ou d’éducation.

•Auprès de l’établissement scolaire, avec un conseil et aide technique pour la prise en charge des situations difficiles et l’analyse des problèmes sociaux ; la médiation entre les élèves, la famille, la communauté scolaire et les partenaires extérieurs ; la participation au projet d’établissement. Mais aussi à l’extérieur de l’établissement avec le partenariat avec les TS du territoire géographique, les services médico-sociaux, les services administratifs, la justice, les acteurs locaux de la politique de ville, les associations…

Assistant de service social à l’hôpital :

Assistant de service social au sein d’un hôpital, j’interviens pour répondre aux problèmes que peut poser une hospitalisation et aider les patients à retrouver leur autonomie, à se réinsérer dans la société. Mes missions sont donc l’intervention auprès des patients afin de prévenir leurs difficultés sociales, médico-sociales, économiques et culturelles et de les accompagner concernant le choix de leur projet de vie.

Plus spécifiquement, j’accompagne le patient et son entourage tout au long de l’hospitalisation dans le cadre d’un projet élaboré par l’ensemble de l’équipe médico-sociale, et accepté par le patient. J’évalue l’environnement médico-social du patient et les possibilités de retour à domicile. J’informe et aide à la mise en place des prestations générales et spécifiques. J’instruis les dossiers administratifs en vue de l’obtention ou du rétablissement des droits, et en assure le suivi. Je participer à l’organisation de la sortie. 


L’ASS a un rôle de médiateur entre le service hospitalier, l’entourage, le malade et les intervenants : médecin, services d’aide à domicile, et soignantsPlus spécifique aux personnes âgées : Je participe à l’organisation de la sortie et à la mise en place des aides permettant le maintien à domicile. J’aide à la recherche d’établissements adaptés aux besoins du patient âgé et correspondant à son choix. Je préviens les situations de maltraitance et ou de vulnérabilité. Je participe à l’intégration des personnes âgées admises en unité de soins de longue durée et assurer le suivi des dossiers administratifs.

Assistant social dans un CLIC :

Assistant de service social (ASS) au sein Centre Local d’Information et de Coordination (CLIC)  mes missions sont d’informer, orienter, faciliter les démarches, fédérer les acteurs locaux, évaluer les besoins, élaborer un plan d’aide, accompagner, assurer le suivi du plan d’aide, en lien avec les intervenants extérieurs, coordonner.Le CLIC est un observatoire de la vieillesse et des problématiques liées à la dépendance
Des professionnels : un chargé d’accueil, un coordonnateur, des professionnels sociaux, médico-sociaux ou de santé en lien avec les acteurs de la gérontologie  Avec toujours un travail en réseau : Conseil départemental, communes, centres communaux d’action sociale, services de l’Etat, Caisse régionale d’assurance maladie, Mutualité sociale agricole, services de maintien à domicile, comités d’entraide, associations, hôpitaux, réseaux de santé, structures d’hébergement, services sociaux, professionnels de santé, acteurs de l’habitat…Et plus en détail dans ses missions, 
En coordination avec les différents services sociaux :- Répondre efficacement aux demandes des personnes âgées en matière d’accès et de mise en oeuvre de leurs droits sociaux- Être une personne ressource auprès des personnes âgées, de leurs familles, des intervenants professionnels ou bénévolesA partir de la demande directe d’une personne âgée et/ou de son entourage ou bien à partir de signalements de tiers : répondre aux besoins individuels des personnes-Accueillir en rendez-vous ou à domicile la personne âgée et/ou sa famille,-Analyser la demande, et aider à formuler les besoins,-Rédiger les évaluations, solliciter les différents partenaires compétents, en interne du CCAS ou en externe,-Apporter les réponses adaptées et coordonnées aux besoins de la personne,-Vérifier la bonne réalisation des orientations proposées et assurer le suivi des situations, en coordonnant les différentes interventions des professionnels (sociaux, médico-sociaux et sanitaires) ou associations auprès de la personne.Être une personne ressource en matière d’aides sociales et d’aides financières à destination des personnes âgées :- Assurer la mise à jour de ses connaissances dans le domaine social et plus particulièrement celui concernant les personnes âgées,- Participer à l’élaboration et la mise à jour du guide gérontologique,- Assurer la liaison et l’information des équipes au sein des services du CCASIntervenir sur des actions collectives en matière de droits sociaux et de procédures de mise en oeuvre de ces droits :-Animer des réunions d’information auprès des personnes âgées et de leurs aidants, (dans le cadre de groupe d’expression par exemple)- Apporter tout conseil technique et toute information pratique en matière de droits sociaux et de procédures aux équipes des services du CCAS.

Assistant social à la PJJ :

La Protection judiciaire de la jeunesse est un service public qui a pour mission de prendre en charge et d’éduquer les mineurs délinquants ou en danger que lui confient les juges des enfants et le tribunal pour enfants. Elle constitue une direction du ministère de la Justice (DPJJ), qui possède des services déconcentrés dans les régions (DRPJJ) et les départements (DDPJJ).Les missions de la Protection judiciaire de la jeunesse sont la protection et l’éducation des mineurs en danger ou faisant l’objet d’une mesure judiciaire ; la PJJ vise à favoriser leur intégration et leur insertion scolaire, sociale et professionnelle. Le but de la PJJ est avant tout éducatif. Cette action éducative prend des formes diverses : intervention et suivi dans le cadre du milieu familial, placement en institution, hébergement en foyer ou en famille d’accueil — mais aussi, depuis 2004, suivi des mineurs incarcérés.
Assistant de service social (ASS) au sein d’un service de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, mes missions sont l’accompagnement du jeune et de sa famille, dans son parcours d’insertion. L’assistant de service social aide au diagnostic des problèmes sociaux rencontrés par les mineurs et recherche des solutions adaptées à ces situations et aux objectifs d’insertion sociale des jeunes.

Assistant social dans un CADA :

Le Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile (CADA) reçoit des demandeurs d’asile sans solution d’hébergement et sans ressource. L’équipe veille à répondre aux besoins de la population souvent fragilisée par les problématiques de l’exil. Les CADA ne sont pas seulement des lieux d’hébergement. Dans ces structures le demandeur d’asile bénéficie d’un accompagnement sanitaire et social, d’une aide administrative, d’un suivi scolaire des enfants et de prestations d’animations. Le CADA a pour but d’apporter un bien être aux personnes fragilisées par des vécus douloureux. Il met en oeuvre une approche spécifique qui permet aux usagers de bénéficier d’une prise en charge à la fois globale et adaptée à l’histoire et aux besoins de chacun. Cet accompagnement et son évaluation sont proposés dans un lieu unique. 
Assistant de service social (ASS) au sein d’un CADA, mes missions, en lien avec un travail d’équipe, sont :- l’accueil et l’hébergement des demandeurs d’asile dont la demande est en cours d’instruction. – l’accompagnement administratif, social, médical. – la scolarisation des enfants et l’organisation des activités socioculturelles au profit des résidents. – Préparer et organiser la sortie du centre lorsque la demande a fait l’objet d’une décision définitive. 

Assistant social dans une MDPH :

Assistant de service social (ASS) au sein d’un MDPH, mes missions sont l’accueil, l’information, l’orientation et l’accompagnement social de l’usager. Je participe à l’évaluation de la situation au regard du handicap de la personne, en contribuant à l’évaluation globale en vue d’une connaissance approfondie des éléments de l’environnement familial, social, socioprofessionnel et l’identification des besoins de la personne handicapée en fonction de son projet de vie. Je donne un avis technique qui est soumis aux décisions de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). J’accompagne la personne pendant l’instruction de la demande et après décision de la CDAPH. 
L’assistant de service social accompagne la personne handicapée dans ses démarches lors des différentes étapes du traitement de la demande et exerce une fonction de médiation et de liaison. Il peut être amené à être le référent, désigné par l’équipe pluridisciplinaire chargée de répondre aux interrogations de la personne handicapée et /ou de suivre jusqu’à la notification des décisions de la CDAPH.L’assistant de Service social s’intègre dans un travail pluridisciplinaire administratif, médical et social en faveur des usagers. Il favorise une approche globale des situations individuelles en vue de l’accès aux droits, de l’élaboration du projet de vie, de sensibilisation au handicap, à l’orientation et l’insertion professionnelle. Il prend en compte la problématique du handicap dans la mise en oeuvre des politiques sociales de lutte contre les exclusions.

Assistant social en entreprise : 

Présent dans tous les secteurs d’activité, le service social du travail participe à la réussite de l’entreprise. Il accompagne les salariés pour faciliter l’adaptation réciproque des hommes et de leur milieu de travail. Ses missions sont d’aider les salariés à résoudre les problèmes personnels ou professionnels qui se posent à eux, d’apporter un appui technique à l’entreprise, en assurant la gestion des dossiers à forte implication sociale et en complémentarité des missions des RH.
L’assistant social du travail écoute et conseille les salariés, en prenant en compte la situation de la personne au sein de son environnement professionnel, tout en garantissant la neutralité de ses interventions par le respect d’un code de déontologie et du secret professionnel.Intégrant l’entreprise dans sa globalité et sa diversité, son action se situe à l’interface de l’individuel et du collectif, et s’inscrit dans une concertation privilégiée avec tous les acteurs de l’entreprise (DRH, Encadrement, Elus du personnel, CE, CHSCT…) et l’ensemble des organismes relais de proximité (services sociaux, administrations, organismes de prévoyance,…).
Les domaines d’intervention :- La santé au travail : accident du travail, maladie professionnelle, inaptitude, invalidité, maladie, stress, mal-être au travail,…- Le travail : accompagnement projet professionnel, dispositifs internes à l’entreprise, vécu au poste de travail, retraite, rupture du contrat de travail…- Le logement : expulsion, hébergement d’urgence, recherche de logement…- Le budget : gestion, endettement, surendettement, aide financière…- La famille : couple, enfants, parents âgés, maladie/décès d’un proche…- Le handicap : reconnaissance de la qualité de travailleurs handicapés, compensation du handicap…

3 réponses à “Politiques sociales : le positionnement de l’assistant social à la question 3 du DC4 (méthodologie)”

  1. Bonjour,

    Je suis en troisième année de formation d’assistante de service social. J’ai un travail de mémoire à réaliser, je ne sais pas par où commencer, je me sens complètement perdue. Je vous sollicite afin que vous puissiez m’accompagner dans la mise en œuvre de ce travail.

    Cordialement.

  2. Bonjour,
    J’aimerai savoir quels sont les missions de l’assistant(e) de service social au PRE( programme de réussite éducative) en lien avec les politiques sociales?

    Merci

  3. Bonjour,
    Je suis en deuxième année de formation d’éducateur spécialisé. J’ai un partiel de droit dans quelques jours et je souhaiterai avoir de l’aide à cette consigne:
    – Repérage de l’évolution de la politique sociale et déterminer son contexte d’évolution.

    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Ces articles peuvent également vous intéresser