TFE infirmier : un exemple de soutenance orale au mémoire chez les IDE

Après avoir déposé votre TFE ou mémoire infirmier, vous allez devoir préparer votre soutenance orale afin de valider cette unité d’enseignement. Les IDE qui ont intégré la méthodologie du mémoire écrit devront prendre de la distance et du recul face à ce qu’ils vont proposer à leur jury.

Dès lors, je vous invite à bien relire votre mémoire pour identifier les éléments à valoriser et à l’inverse les carences afin de les enrayer à l’oral. Le jury appréciera en effet votre capacité à reconnaitre les failles de votre TFE et la manière de les surmonter lors de cette soutenance.

Me concernant, j’aide très régulièrement les étudiants infirmiers aussi bien dans l’écriture de leur mémoire que dans le cadre de la préparation à la fois d’une trame pertinente à l’oral mais aussi de l’échange avec le jury.
Dans cet article vous trouverez un exemple de soutenance orale d’une étudiante en IFSI qui a validé haut la main son mémoire de recherche.

Bonne lecture !

Si vous cherchez une méthodologie et un exemple pour rédiger votre mémoire infirmier cliquez ici : comment rédiger son TFE (IDE) ?

COACHING POUR L’ORAL MÉMOIRE ! AVEZ VOUS BESOIN D’UNE AIDE POUR PRÉPARER VOTRE SOUTENANCE DU TFE INFIRMIER ? UN SOUTIEN DANS L’ÉCRITURE DE VOTRE MÉMOIRE IDE ?

Si vous ressentez des difficultés à rédiger et/ou à préparer vos oraux dans le cadre du TFE n’hésitez pas à me contacter sur mon numéro de téléphone ou via le formulaire de contact.

UN EXEMPLE DE TRAME POUR L’ORAL DU MÉMOIRE OU TFE INFIRMIER

Introduction de l’oral au mémoire infirmier

Je m’appelle X. Mon mémoire d’initiation à la recherche présenté dans le cadre de l’obtention du diplôme d’Etat d’infirmier a pour thème l’expérience des IDE face aux patients victimes d’un attentat. J’ai intitulé mon mémoire « L’INFLUENCE DE L’EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE DANS L’ACCOMPAGNEMENT D’UN PATIENT ATTEINT DE TRAUMATISME PSYCHIQUE» car je souhaite interroger les raisons pouvant expliquer que certains infirmiers soient en capacité d’être dans la juste distance avec ces patients alors que d’autres y parviennent plus difficilement en étant influencés par la charge émotionnelle. En effet, il est à noter que l’intervention auprès de ces patients comporte trois variables à savoir la manière d’élaborer des mécanismes de défense, la question de l’accompagnement entouré des émotions du soignants et enfin la manière dont l’expérience professionnelle impacte-t-elle sur les IDE confrontés à ce phénomène. C’est bien ces trois variables que je vais mettre en lumière au cours de cette soutenance.

Mon choix s’est porté sur ce sujet car au niveau personnel j’étais très interrogative au regard de la manière de gérer ces situations éprouvantes d’autant plus que j’y été confrontée également puisqu’un proche a perdu la vie lors d’un attentat. A ce titre, j’avais conscience que ma personnalité affectée par cette situation pourrait d’une manière ou d’une autre se ressentir dans ma pratique professionnelle de soignante. C’est pourquoi je tenais à élaborer un travail de recherche me permettant de mieux comprendre les causes profondes d’un positionnement qui s’ajuste selon notre personnalité mais aussi notre expérience.

Au niveau professionnel, j’ai été convaincue de traiter ce sujet lorsque j’ai été confrontée dans ma pratique de stagiaire IDE à une patiente qui a vécu un attentat. En effet, comme je le décris dans ma situation d’appel j’ai été amenée à intervenir en Médecine physique et réadaptation auprès d’une jeune femme qui a été rescapée et qui a fait l’objet d’une prise en charge rééducative. J’étais au départ très craintive car je ne savais pas comment j’allais réagir face à cette patiente qui me rappelait, de fait, un vécu personnel. Surtout j’avais peur de ne pas être suffisamment aidante, d’être maladroite … en somme de ne pas parvenir à me positionner dans un juste équilibre entre distance et proximité. Au final, j’ai perçu ma référente de stage, expérimentée, être en capacité de se situer dans les soins sans paraitre particulièrement affectée et donc en ayant gardé une posture de soignante neutre et bienveillante. Tandis que me concernant j’étais dans une position inverse car j’avais conscience d’être davantage dans la compassion ce qui peut à long terme nuire à l’accompagnement en raison de la relation soignant soigné déséquilibrée par ma façon d’être.
. C’est ainsi que l’ensemble des éléments relevés par la pré-enquête, croisés à mes questionnements et à mes représentations de départ, ont su développer mon intérêt pour la manière de considérer la part de l’expérience de l’IDE face à des patients ayant vécu un stress post-traumatique. En effet, ces éléments  interrogent les besoins et les motivations des patients mais également le processus d’évaluation des IDE dans leurs soins. Ainsi, je me demande si le nombre d’années d’expérience ainsi que les procédés d’intervention permettant le recours à des mécanismes de défense neutres n’influenceraient pas également le traitement des soins par les infirmiers.

J’ai alors pu préciser et arrêter mon objet de recherche par ma question de départ qui est :

En quoi l’expérience professionnelle influence-t-elle la mise en œuvre d’une posture soignante adaptée dans l’accompagnement d’une personne ayant été victime d’un attentat ?

Démarche méthodologique de mon TFE / mémoire infirmier

Pour explorer ma question de départ, j’ai mené des recherches théoriques en parallèle à une enquête de terrain. Pour introduire ma partie théorique, il m’a paru essentiel d’évoquer l’émergence du phénomène des attentats en me focalisant sur la définition de la victime, des mécanismes de défense employés par celle-ci ainsi que la posture de l’IDE face à ces patients.
Pour mieux comprendre les impacts de cette situation sur le plan professionnel j’ai également cherché à creusé les concepts d’empathie, de distance, de personnalité et surtout d’expérience. C’est en ce sens que mon investigation théorique repose fortement sur les approches sociologiques, psychiatriques et psychologiques.
En croisement avec l’apport théorique de ma recherche, j’ai fait le choix de mener mon enquête de terrain auprès de trois IDE.

Phase exploratoire de mon mémoire / TFE IDE

Tout d’abord j’ai tenu à évoquer dans mon mémoire les aspects liés à la personnalité et l’adaptation du soignant. La personnalité est, selon l’ethnologue Ralph Linton un « processus dynamique ». Il dit que « tous les êtres humains se développent et se comportent en tant que membres de groupes organisés partageant un habitat commun ». Cette définition est selon moi riche de sens car au regard de mon exploration du sujet il s’avère effectivement que les IDE interrogés ont apporté des réponses parfois différentes selon leur propre vécu et habitudes. Cela démontre qu’interroger la place de la personnalité dans la pratique du soignant est réellement cohérent car selon nos cadres de référence la posture que nous allons adopter face à une situation, qu’il s’agisse d’un stress post-traumatique ou d’une pathologie invalidante. Je l’ai effectivement constaté me concernant car du fait d’avoir vécu de près via un proche une situation d’attentat, ma posture n’était pas adaptée à jouer mon rôle de soignante face à la patiente décrite dans ma situation d’appel contrairement à ma référente de stage qui a su se distancier de tout affect.

Forte de cette première connaissance j’ai souhaité savoir comment malgré tout il était possible de s’adapter à ce type de situation même si elle nous touche de près ou de loin. C’est en ce sens que les concepts de mécanismes de défense et de copying m’ont été utiles dans le traitement de mon sujet de mémoire. En effet, les mécanismes de défense connus sont essentiellement l’activisme, l’évitement et l’esquive. Nous pouvons nous demander comment les soignants peuvent non pas se positionner dans l’évitement, comme j’ai pu le faire dans ma situation d’appel, mais plutôt dans l’activisme afin de mieux appréhender les besoins du patient. J’ai découvert face à cela une notion le coping qui permet de prendre du recul grâce à l’élaboration d’un système cognitif permettant de s’extraire de toute forme de difficultés pouvant être renvoyées par le patient.

Puis j’ai également tenu à faire le lien entre la relation d’aide et l’éthique parce que j’estime que dans nos pratiques nous avons une forme d’obligation morale nécessitant d’apporter un cadre suffisamment sécurisant permettant la mise en œuvre d’un accompagnement avec le patient. Dès lors, cela rejoint la question de l’éthique car celle-ci est d’ailleurs rappelée dans le code de déontologie des IDE comme étant une bonne manière d’encadrer nos pratiques dans la relation d’aide avec les personnes. En effet, ce mémoire a une visée professionnelle à savoir apporter des outils de compréhension permettant de mieux agir et s’adapter face à des patients qui eux-mêmes affrontent une pathologie ou un stress lourd nécessitant d’être pris en charge par des soignants soucieux de la relation d’aide qu’ils apportent.

Le cheminement jusqu’à la question de recherche du mémoire infirmier

A l’issue de l’exploration de ma question de départ, j’ai découvert un angle d’attaque pertinent qui témoigne d’un paradoxe constaté lors de l’enquête de terrain. En effet, tous les professionnels soignants rencontrés s’accordent à dire que le fait d’intervenir auprès des patients victimes d’un attentat peut être particulièrement éprouvant. Pourtant à l’unanimité aucun des trois IDE interrogés ne m’a fait part de l’existence de formation complémentaire au cursus réalisé en centre de formation classique. C’est à ce stade que j’ai posé la question de recherche suivante :  De quelle manière est-il possible d’améliorer l’accompagnement et la relation soignant-soigné face à un patient en état de stress post-traumatique suite à la survenue d’un attentat ?

De cette interrogation découle l’hypothèse suivante : Si les soignants étaient accompagnés sur le plan de la relation entretenue avec un patient en situation de stress post-traumatique des suites d’un attentant, ces professionnels pourraient davantage faire face à la situation de compassion et concilier un juste équilibre entre proximité émotionnelle et distance affective.

Conclusion de la soutenance  orale du mémoire ou TFE infirmier

En tant que future IDE, dont l’une des missions est de contribuer au bien-être des patients, je souhaite donc élaborer une réflexion en croisant toutes les données recueillies lors de mes recherches. En effet, ce mémoire m’interroge sur le positionnement et donc la juste distance dans l’accompagnement des patients. A présent je vais poursuivre ma réflexion autour de ma posture et de la manière dont je laisse percevoir mes affects aux patients en vue d’être de plus en plus aidante en parallèle de l’évolution de mes expériences.

Je vous remercie de m’avoir écouté et je reste disponible pour notre échange.

17 réponses à “TFE ou mémoire infirmier : un exemple de soutenance orale au mémoire chez les IDE”

  1. Bonjour, je suis étudiante infirmière et j’ai rendu mon mémoire, maintenant il me reste à me préparer à la soutenance. Est ce que je pourrais avoir votre aide pour la préparation de ma soutenance,
    Je vous remercie d’avance

  2. Bonjour, je suis actuellement en train de preparer ma soutenance mais je suis perdue … Je ne sais pas quoi noter ni dans quel ordre j’aurais besoin d’aide

    Merci d’avance

  3. Bonjour,
    Nous sommes un groupe de 3 étudiants,on a besoin d’aide pour notre mémoire .Est ce qu’on pourrait avoir votre aide svp?

  4. Bonjour,
    Je présente mon mémoire semaine prochaine et je ne sais pas par quoi commencer merci.

  5. Bonjour,
    Je suis entrain de finaliser mon mémoire et il me reste la soutenance j’avoue être un peu perdu pour la suite.
    Pouvez-vous m’aider à construire ma soutenance?
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement.

  6. Je passe ma soutenance dans 3 semaines, je préfère m’y prendre à l’avance pour éviter toute mauvaise surprise. Mais je suis perdue il me faudrais un peu d’aide pour préparer ma soutenance

  7. Bonjour je suis étudiant infirmier je viens de finir mon mémoire, est il possible d’avoir un petit coup de main pour la rédaction du plan de ma soutenance ?

  8. Bonjour je suis étudiante en 3eme année et je rends mon mémoire lundi.
    J’aimerais avoir un accompagnement de votre part afin de préparer mon oral.
    Je vous remercie

  9. Bonjour, actuellement étudiante en troisième année. J’ai rendu mon mémoire Lundi dernier et la je dois me préparer mon orale qui arrive à grand pas. Je ne sais pas comment procéder. J’ai besoin d’aide je vous en remercie.

  10. bonjour, je me permet de vous envoyer un mail car j’ai ma soutenance le 10 juin et j’aimerais savoir si c’est possible que vous puissiez m’aider
    en attendant un retour de votre part
    merci et excellente journée

  11. Bonjour, étudiant de troisième année, j’ai une soutenance qui se déroule le 10 juin. Je souhaiterai échangé avec vous succinctement sur le thème que j’ai choisis d’aborder.

    En vous remerciant 🙂 !

  12. Bonjour,

    J’ai ma soutenance le 21 juin et je suis un peu perdu dans la préparation, pourriez-vous m’éclairer un peu ?
    Merci de votre réponse.
    Anaïs

  13. Bonjour je passe ma soutenance le 20/06 j’aurais voulu avoir de l’aide par avance merci

  14. bonjour, je prépare ma soutenance de mémoire mais je bloque un peu, je me demande ce que je vais pouvoir rajouter en plus de mon mémoire….

  15. bonjour, je passe ma soutenance dans quelque jour le 16 juin et je ne sais pas comment procéder, j’aimerai de l’aide pour y arriver, merci d’avance pour votre aide.

  16. bonjour, je passe ma soutenance dans quelque jour le 16 juin et je ne sais pas comment procéder, j’aimerai de l’aide pour y arriver, merci d’avance pour votre aide.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Ces articles peuvent également vous intéresser